tout savoir sur la BD "Le Seuil" de Fanny Vella

Vous l’attendiez depuis des mois. La bande-dessinée “Le Seuil ” écrite et illustrée par Fanny Vella est maintenant disponible ! On vous raconte ici la genèse de ce projet un peu fou qui a participé aux soutien de  victimes de violences conjugales. 

Bonne lecture !

Alors qu’au moins 149 femmes ont été tuées en 2019 sous les coups de leur conjoint (source), les relations toxiques et les violences conjugales sont un sujet plus que jamais d’actualité.

Mais comment comprendre ce que peut être la réalité de cet enfer vécu de l’intérieur ? Quel est ce mécanisme qui enferme et paralyse les femmes battues ? Et comment les aider à sortir de cette impasse destructrice ?

La BD événement “Le Seuil”, écrite et illustrée par Fanny Vella, apporte un éclairage tout en nuances et surtout un formidable message d’espoir.

Publiée aux Editions Big Pepper, elle est le fruit d’une année entière de travail.

Une belle histoire de mains tendues

Empêtrée dans une relation toxique avec son conjoint, Camille se renferme sur elle-même. Elle est pourtant très entourée mais la pression exercée par son bourreau la paralyse. Peu à peu son entourage s’inquiète et lui tend la main pour la soustraire à ses chaînes invisibles.

Mais on ne retiendra pas que c’est une histoire de violences conjugale et de manipulation émotionnelle, on ne se focalisera pas non plus sur l’histoire d’amour avec Sam qui se dessine peu à peu sur fond de secrets et de malentendus.

Le plus important dans cette histoire, ce sont les mains tendues ; celles qui sont évidentes, et les plus discrètes, qui, sans bruit, aident l’ego à se relever. C’est donc une histoire de mains tendues (dans tous les sens du terme), et de seuil : celui de la tolérance, mais aussi celui à franchir pour trouver la sortie.

Fanny Vella, l’auteure, souligne :

“Le Seuil est une histoire destinée à faire comprendre aux victimes qu’il n’y a rien de banal ou de normal dans la situation qu’elles vivent ou ont vécue. C’est important d’assimiler le fait d’avoir été victime de quelque chose de grave, pour ne pas retomber dans le piège, qu’il s’agisse d’une relation professionnelle, amicale, amoureuse…

Plus de 1700 pré-commandes

Cette oeuvre qui diffuse un message de bienveillance était très attendue par toute une communauté de lecteurs(trices). Avant même sa sortie, la BD avait déjà été commandée plus de 1700 fois, preuve que l’artiste a du talent et que le sujet touche tout le monde.

Ce succès est particulièrement encourageant : plus il y aura de personnes qui liront “Le Seuil”, plus il y aura de compréhension et de soutien envers la situation complexe des victimes.

La genèse de ce projet un peu fou

Derrière “Le Seuil”, il y a une nana, Fanny Vella, qui illustre les histoires des autres.

Un jour, pour dompter son syndrome de l’imposteur, elle se lance un défi : publier une planche de BD par semaine sur un compte Instagram dédié à ce projet (@fannyvellabds).

Elle commence à publier des planches en se laissant guider par l’histoire sans trop savoir ou elle va. Et puis les retours commencent à arriver, comme les abonnés, qui, de semaines en semaines, suivent les aventures de Camille.

Peu à peu l’histoire a pris un tournant vers le thème des relations toxiques, sujet déjà abordé par l’auteure et dans lequel elle s’investie pleinement auprès de l’association « Nous toutes Lyon » depuis plusieurs mois.

Un soutien concret aux victimes de violences conjugales

Pour Fanny Vella, il s’agit d’une évidence : “Le Seuil” doit participer au soutien des victimes de violences conjugales. Elle s’est donc rapprochée de l’association “Putain de guerrières” qui apporte dans toute la France soutien et écoute aux femmes et hommes concernés.

Convaincue par leur combat et par leur approche, elle évoque alors l’idée d’un partenariat. Alexandre Gros, fondateur et dirigeant des éditions Big Pepper, accepte immédiatement et il signe une convention officialisant les choses avec “Putain de Guerrières”.

Ensemble, ils mettent en place une solution concrète afin de collecter des fonds pour l’association : pour chaque livre vendu lors de la prévente sur la plateforme Ulule, les éditions Big Pepper s’engagent à reverser 1 € (et plus pour les contreparties supérieures). Au final, 1 753 € de dons vont pouvoir être utilisés pour venir en aide aux victimes !

Alexandre Gros souligne :

“Nous partageons les valeurs humanistes de l’association “Putain de Guerrières” et nous ne pouvons pas accepter que des individus en maltraitent d’autres ! C’est pour cela que nous voulions contribuer à diffuser un message positif mais aussi apporter un soutien concret sous forme de don. Cela nous permet d’agir et de ne pas rester à regarder, à écouter et à se désoler de la situation. Si par notre modeste soutien, nous pouvons sauver ne serait-ce qu’une personne des coups de son conjoint, nous aurons déjà un petit sentiment de victoire.”

A propos de l’auteure Fanny Vella

La rencontre de Fanny Vella avec le dessin remonte à sa plus tendre enfance. Elle passe son temps à dessiner en cours, en rêvant du jour où elle pourra dire : “Oui, bonsoir ! Oh ? Ce que je fais dans la vie, moi ?! Ahahah (rire très prétentieux) je suis illustratrice.”

Mais aujourd’hui, elle peut enfin le dire !

Fanny est devenue une illustratrice de talent, même si elle n’est pas sans éprouver ce vilain (et célèbre !) syndrome de l’imposteur.

Entre les deux, il y a eu un Diplôme dans la communication visuelle, un virage à 360° qui l’amène à travailler durant 4 ans auprès d’un public porteur de handicap, puis la belle expérience de devenir maman.

C’est à ce moment-là que Fanny s’est mise à reprendre ses crayons : sur les réseaux sociaux, grâce à ses dessins, elle peut partager ses déboires parentaux. Sa soif de social, ce besoin viscéral de contribuer à quelque chose qui a du sens, reprend vite le dessus et Fanny se met alors à alterner sujets sérieux et anecdotes rigolotes, au milieu de ses commandes professionnelles.

A propos d’Alexandre Gros et des éditions Big Pepper

Alexandre grandit en Haute-Savoie près du lac d’Annecy. Après un parcours d’études atypiques (Bac S, faculté d’Arts Plastiques puis BTS Tourisme), il s’installe en Maurienne où il travaille pour la communication et le dévelopement touristique de cette vallée savoyarde. Dès 2010, il crée et développe la marque « La Maurienne, le plus grand domaine cyclable du monde® ».

Début 2017, il crée son agence de communication AL. Savoie au travers de laquelle il exprime ses valeurs : l’ouverture, la créativité, le résultat et le collaboratif.

En 2018, il étend les compétences de son entreprise et fonde les éditions Big Pepper® qui lui permettent de publier son premier album de littérature Jeunesse “Lapinours a peur du noir”, illustré par l’atelier Le Yak. Mais son aventure d’éditeur continue en 2019 avec la publication de la BD “En petite robe jaune” écrite par Emmanuelle Lepoivre et illustrée par Fanny Vella, “Les Contes de Sacha ” (3 albums jeunesse) écrits et illustrés par Sacha Batoufflet, ou encore “Lapinours au ski” paru en septembre 2019.

Lorsque Fanny Vella lui propose de publier sa BD “Le Seuil”, il accepte avec enthousiasme de l’accompagner, fort de l’expérience de sa première collaboration avec elle sur la BD “En petite robe jaune”.

  • En raison de la situation exceptionnelle liée au Corona Virus, les délais de préparation, d'expédition et de livraison pourront être quelque peu rallongés. Nous mettons tout en oeuvre pour maintenir un service de qualité. Merci de votre compréhension.
close